Comment allez-vous aux toilettes ?

Bonjour, ça va ?
Oui ça va, et toi ?
Ca va…

Ces échanges de mots qui ne veulent pas dire grand chose, qu’on ne s’écoute pas vraiment prononcer, et dont on ne fait pas non plus attention à la réponse, sauf parfois dans la négative. On est même souvent un peu gêné si la personne nous renvoi un « non ça ne va pas ». On ne sait pas toujours trop quoi répondre.
Ca vous dit quelque chose ?

Une formule de politesse, une façon de rentrer en contact, d’amorcer un échange…

Et ça a tellement perdu de son sens, que même parfois une agression peut commencer avec ça : « Salut, ça va ? T’aurais pas un euro ? »… pour se finir avec : « file-moi ton fric! » (c’est du vécu… mais il n’a pas eu mon fric :))

D’ailleurs vous savez d’où vient cette expression ?

Il fut un temps, où le lien que l’on faisait avec notre état de santé était directement lié à l’état de nos selles… oui oui, nos selles, nos excréments quoi !
L’état de nos selles est directement lié à l’état de notre système digestif qui lui aussi est un reflet (plus ou moins direct) de notre état de santé général.
Et le « comment allez-vous ? » avait le sens de « comment allez-vous aux latrines (toilettes) ? », « dans quel état y allez-vous ? »
Si on y allait un peu trop rapidement, ou si nos selles n’étaient pas saines, c’est que la santé n’était pas au top…

Etonnant non, comment ça a dévié. Vous vous voyez maintenant, demander à vos collègues, amis, ou même famille « comment vas-tu aux toilettes ?« . Personnellement pas trop.
Mais à quoi ça nous sert de dire ça ? si on n’y fait même pas attention.

Certaines personnes se sont penchées là-dessus, et ont trouvé qu’on se servait de ces types de questions comme une simple façon de structurer notre temps.
L’analyse transactionnelle en a d’ailleurs recensé 6. On les utilise régulièrement, tout au long de la journée, et elles nous permettent de structurer notre temps à court terme.

Si on va du plus petit au plus grand nombre de signes de reconnaissance obtenus (donc du moins au plus risqué), on a :

      • Le retrait
      • Le rituel
      • Le passe-temps
      • L’activité
      • Les jeux
      • L’intimité

1. Le retrait
C’est tout simplement que la personne se retire en elle-même, par la pensée ou l’imagination par exemple. Elle peut le faire seule ou même au milieu d’un groupe.

2. Le rituel
Ce sont tous nos échanges hautement ritualisés qui n’apportent que très peu d’informations, et où chacun sait plus ou moins comment il doit se comporter , comment l’autre va se comporter, et ce qu’on doit répondre. Les échanges sont simples et stéréotypés.
Notre fameux « ça va ? » rentre dans cette catégorie. On y retrouve aussi le « bonjour », le « au revoir », le « bon week-end »…
On va dire qu’il permet socialement d’avoir des « contacts de subsistance » répétitifs. Ils sont indispensables pour obtenir au quotidien notre « dose minimale » de signes de reconnaissance.

 3. Le passe-temps
Suite dans le prochain article…

Si cet article vous a plu, vous pouvez téléchargez gratuitement le bonus ici.

Powered by Subscribers Magnet