Etes-vous sûr de savoir ce qu’est la personnalité? -1

La personnalité, c’est quoi?

Aujourd’hui il existe tellement de définitions de ce qu’est la personnalité (plus de 50 répertoriées !), qu’il semble difficile, voire impossible d’en donner une exacte. A ça, il faut ajouter qu’il est difficile de séparer les concepts de personnalité proposés, des théoriciens qui les ont élaborées.

Pour Sylvie Tenenbaum, Dominique Laugero et Françoise Cavé

« les diverses élaborations théoriques autour de cette notion de personnalité représentent des constructions qui sont des modèles généraux déclinant des « vérités » n’engageant que leurs auteurs.

La plupart de ces modèles décrivent une méthodologie spécifique pour l’observation de l’homme et proposent une théorie expliquant ce qui a été observé.

Si les observations peuvent parfois se recouper, les interprétations qui en sont faites portent d’immenses contradictions. Qu’il s’agisse de théories fondées sur une cosmogonie ou sur des facteurs physiques ou psychologiques, la plupart s’appuient sur des interprétations.

Sans chercher à les approuver ni les critiquer, on peut cependant reconnaitre de façon générale que lorsqu’un modèle propose des explications trop réductrices –un être humain est tout sauf simple ! –, la description de la personnalité qui en découle est considérablement réduite.

Par conséquent, les possibilités d’évolution sont quasi inexistantes, le développement de la personne ne pouvant guère alors s’appuyer sur des fonctions intra-psychiques sérieuses, ni donc trouver d’ouverture ou de chemins praticables. »

 

Ceci étant, ce que l’on peut en dire sans trop se tromper, c’est que la personnalité est le produit de l’influence de plusieurs facteurs interagissant entre eux comme :

      • nos gênes
      • notre milieu familial
      • notre éducation
      • notre pays
      • notre culture
      • les expériences qu’on va vivre depuis notre naissance
      • les interprétations que l’on va en faire, etc…

 

Mon but ici, n’est pas de fonder une nouvelle théorie ni de valider ou d’invalider ce qui existe déjà.

Avec tout le respect que j’ai pour l’énorme travail sur les théories qui a été fait et qui continue d’être fait, ce qui m’intéresse dans le développement de la personne, c’est plutôt de comprendre à quoi nous sert notre personnalité et surtout comment on peut s’en servir pour évoluer dans notre vie de tous les jours.

Pour cela, je vais amener mon propos sous l’éclairage de deux notions distinctes, qui différencient l’essence profonde et authentique de l’être, de ce qui nous sert à aborder le monde extérieur dans lequel on vit : l’Essence et la personnalité.

Etymologie

Essence

Le terme « essence » vient du latin, « essentia » : « nature » d’une chose, lui-même venant du verbe « esse » : croitre, se trouver dans la durée.

Son origine ressemble à celle du verbe être qui, dans sa première étymologie sanscrite (asus) signifie, la vie, le vivant, et dans sa deuxième étymologie indo-européenne, s’épanouir, venir à stance.

L’Essence pourrait donc être « la vie qui s’épanouie », comme une plante qui grandit. Il est intéressant de noter qu’à ses débuts, ce verbe ne pouvait être conjugué qu’au passé.

N’oublions pas non plus, qu’à l’origine il ne décrivait pas un état, mais une continuité qui existe, qui est dans le temps et qui continue d’évoluer dans le temps (ce qui de soi et à partir de soi se tient, et va, et repose en soi).

Personnalité

Aujourd’hui dans l’utilisation courante, le mot personnalité est un peu devenu un terme « fourre-tout » et on a tendance à s’identifier à notre personnalité.

Etymologiquement, personnalité vient du latin « persona » (lui-même dérivé du grec ancien prosopon ) qui veut dire masque, rôle.

« Persona », le masque,  est donc ce que les acteurs utilisaient sur scène comme interface entre eux, leur rôle et le monde qui les entourait, dans ce cas, le public.

Les différents masques (souriant, grimaçant, etc…) exprimaient différents personnages, différents rôles, et c’est ça que le public voyait et qui leur permettait de comprendre et d’anticiper le type de rôle que l’acteur jouait.

Maintenant si on regarde l’étymologie du mot « persona », il vient aussi du latin « per sonare », qui veut dire par (ou à travers) le son, la voix.

Le mot personnalité peut donc se définir comme: un masque, un rôle dont on se sert avec la voix.

Le masque n’étant pas l’acteur, nous ne sommes donc pas notre personnalité. On la porte, comme un masque qui nous sert à interagir, par la voix, avec notre environnement.

Elle est juste la partie visible qui nous permet de voir et d’interagir avec ce qui nous entoure. Elle agit comme un filtre qui affecte profondément notre vision du monde.

C’est pour cela qu’en général on ne fait pas la distinction entre la personnalité d’un individu et sa vision du monde, or nous ne sommes pas réduit qu’à cela : nous sommes bien plus que notre personnalité.

 

J’aime bien prendre l’image de l’analogie avec le sous-marin et le périscope :

Le périscope fait partie du sous-marin, de la même façon que la personnalité fait partie de nous, mais le sous-marin n’est pas le périscope, il est bien plus que ça. Le périscope sert à voir ce qui se passe autour de nous, et en même temps, il a une vision limitée.Il ne permet pas de tout voir d’un seul coup, comme un filtre.

Si on veut avoir une vision globale, il faut changer de point de vue soit en le tournant, soit en en ayant d’autres dirigés autrement (haut – bas par exemple 🙂 )

 On peut donc dire que le périscope est au sous-marin ce que la personnalité est à notre être, à notre Essence: un moyen d’interagir avec le monde et en même temps un filtre qui en a une vision limitée.

 

Ce qui va nous permettre d’évoluer va être d’abord de conscientiser ce point de vue –se rendre compte que ce n’est qu’un point de vue– et ensuite de changer notre regard sur le monde.

  J’aime beaucoup cette citation anonyme:

L’œil ne change plus son aspect après six mois, par contre ce qui change c’est le regard que l’on porte sur les choses.

 

Ce que je vous propose de voir la prochaine fois c’est des clés pour comprendre:

  • Comment se crée notre regard sur les choses quand on est enfant,
  • Comment on va se limiter notre perception du monde
  • De quelle façon cette limitation va aussi nous aider à survivre et grandir.

A bientôt pour la deuxième partie: Etes-vous sûr de savoir ce qu’est la personnalité? -2

🙂

Si cet article vous a plu, vous pouvez téléchargez gratuitement le bonus ici.

Powered by Subscribers Magnet