Etre

1. La plus ancienne, la racine véritable, est es, en sanskrit asus, la vie, le vivant, ce qui de soi et à partir de soi se tient, et va, et repose en soi: le subsistant-par-soi

2. La seconde racine indo-européenne est bhûbheu. S’y rattache le grec (phuo), s’épanouir, perdominer, venir à stance et rester en stance à partir de soi-même. Ce qui entre dans la lumière en s’épanouissantbriller, luire, paraître, et par extension apparaître

3. La troisième racine apparaît seulement dans le domaine de flexion du verbe germanique sein ; c’est wes ; sanscrit : vasami ; germanique wesanhabiter, demeurer, re-ster

Source: L’étymologie du verbe « être »    Martin Heidegger 1935

Etre

1. La plus ancienne, la racine véritable, est es, en sanskrit asus, la vie, le vivant, ce qui de soi et à partir de soi se tient, et va, et repose en soi: le subsistant-par-soi

2. La seconde racine indo-européenne est bhûbheu. S’y rattache le grec (phuo), s’épanouir, perdominer, venir à stance et rester en stance à partir de soi-même. Ce qui entre dans la lumière en s’épanouissantbriller, luire, paraître, et par extension apparaître

3. La troisième racine apparaît seulement dans le domaine de flexion du verbe germanique sein ; c’est wes ; sanscrit : vasami ; germanique wesanhabiter, demeurer, re-ster

Source: L’étymologie du verbe « être »    Martin Heidegger 1935

4 Comments

  1. Brigitte Roux
    12 juillet 2012 @ 16:19

    Bonjour,
    ETRE : Etre présent ,Etre conscient, Etre vrai , c’est essentiellement ETRE
    J’aime le mot seul « ETRE » ,il me fait toucher l’essentiel.
    J’aime
    Merci
    Brigitte

    Reply

  2. Valérie
    25 janvier 2013 @ 11:40

    Bonjour Philippe,

    Oui, c’est important d’être, et ce mot, on le retrouve dans bien-être ou mal-être et dans être quelqu’un de bien, avec ce peut-être qui nous dit que c’est possible.
    Nous sommes effectivement des êtres vivants dès notre conception, à nous de nous faire vivre de la bonne manière, celle qui contribue à notre évolution, celle qui est faîte pour nous..
    Etre ou ne pas être, c’est là, la question disait Shakespeare, moi je dirais que Savoir Etre là, présent, c’est la réponse.
    Valérie

    Reply

    • Philippe
      28 janvier 2013 @ 10:11

      Merci Valérie pour ce complément.
      Etre là, présent peut en effet y répondre.
      🙂

      Reply

  3. Arnaud
    19 février 2014 @ 13:02

    Bonjour Philippe,
    Etre analogie de’ tere’ terre notre planète source de vie, d’existence et d’expérience.
    Notre être est un monde vivant dans un monde vivant(terre) de l’univers qui lui aussi est un être. La se révèle la conscience de l’ego du je suis. Valérie soulève un voile. En vérité Etre est notre environnement a cultivé a sauvegarder. La terre (Etre) na qu’une destinée vivre un rythme une harmonie une symbiose. Peut être que les questions politico-environnementale trouveront solution dans cette prise de conscience a savoir que notre planète est un être l’homme est un être. Alors la pollution, les blessures physique et psychique , la déforestation bref… trouveront écho dans ce proverbe ‘ne faite pas aux autres ce que vous ne voulez qu’on vous fasse. la terre est brisé nous somme brisé. l’homme est meurtrie, la terre est desséché. Voila a mon sens la clé de la raison d’ETRE.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *