Interview exclusive de Sébastien le Marketeur Français

<< Retour à la page des interviews

Le secret de la réussite : une stratégie étonnante

regarder trou serrure

On nous parle beaucoup de stratégies, de techniques, de comment il faut faire pour réussir.Si d’un côté c’est nécessaire, d’un autre côté cela reste très mécanique et extérieur.

Voici une interview audio exclusive de Sébastien le Marketeur Français qui nous livre quelques-unes de ses stratégies intérieures qu’il a mises en place pour monter ses entreprises qui lui rapportent aujourd’hui plusieurs centaines de milliers d’euros de CA: Le secret de sa réussite.

Première partie (13 min) :

  • Qui est Sébastien le Marketeur Français, et son parcours ?
  • Les éléments qui ont déclenchés son envie de monter une entreprise qui lui rapportera plusieurs centaines de milliers d’euros par la suite ?
  • Comment il s’est libéré des difficultés extérieures qu’il a rencontrées dans son parcours.

Deuxième partie (9 min) :

  • Les stratégies intérieures qu’il a mises en place pour surmonter sa timidité.
  • Comment faire pour parer à la baisse de la volonté du départ.
  • Son secret de la réussite.

Troisième et dernière partie (9 min) :

  • L’importance de mieux se connaître avant de choisir ses objectifs
  • Ce qu’il a appris sur lui et ce que ça lui a apporté
  • Un conseil simple et efficace pour dépasser un point limitant dans notre vie

Si vous aussi

vous avez envie de gagner en liberté sur votre vie, de réduire, de dépasser ou d’éliminer l’impact de points limitants, cliquez sur l’image ci-dessous:

vie-libre

A travers ce guidage audio, vous serez amenés, à votre rythme et en toute sécurité, dans un état de conscience modifiée. Vous pourrez, avec vos propres images, changer l’impact de points bloquants, de  croyances ou de préoccupations que vous pouvez avoir, en changeant de point de vue dessus, et gagner un pas de plus en avant sur le chemin de votre évolution personnelle.
<< Retour à la page des interviews


Transcription résumée de l’interview:

Première partie :

Philippe : Quels ont été les éléments déclencheurs qui ont fait que tu en es là où tu en es aujourd’hui ?

Sébastien : Il y a eu 4 éléments qui font que j’en suis où j’en suis aujourd’hui.

Ces éléments déclencheurs souvent lié au fait d’en avoir marre de quelque chose.

1er élément :

J’en ai eu marre quand j’ai entendu pour la n-ième fois une copine qui m’a dit, je préfère qu’on reste amis…
C’est une frustration qui m’a fait prendre conscience que je ne savais pas parler aux filles
J’ai donc décidé de sortir de ma bulle et de faire des rencontres. Ca a précipité tout le reste.
J’ai décidé d’aborder tous les gens que je rencontrais, ça m’a donc rendu beaucoup plus sociable.

2ème élément :

A un moment, j’ai décidé que j’en avais marre de courir derrière des trams pour aller bosser à une heure fixe, fixée par quelqu’un d’autre.
Je voulais vivre sur mes propres horaires, j’ai donc décidé de créer ma boite

3ème élément :

Je me suis rendu compte qu’il y avait un parallèle entre l’envie de trouver des futurs clients et une ressource que j’avais: mon blog « séduction by Night ».

Comme je sais aborder les filles dans la rue, récupérer leur numéro de téléphone et avoir un rendez-vous, si je me forme et apprends à être un bon coach, je peux le faire de manière professionnelle : Il y a un potentiel d’entreprise.

Par la suite, je me suis rendu compte que je pouvais gérer mon entreprise d’à peu près n’importe où; j’ai donc décidé d’emménager à la mer.

4ème élément :

Je me suis rendu compte que j’étais très seul émotionnellement, même si je savais séduire. J’ai même laissé passer la fille qui m’a fait vibrer. Mais finalement, je l’ai quand même « récupérée ».

 

4 points les plus importants qui définissent ma vie d’aujourd’hui

    • Vivre face à la mer
    • Le démarrage de l’activité de coaching en séduction
    • Le démarrage de l’activité de formation en stratégies marketing pour les chefs d’entreprises
    • Etre avec ma compagne actuelle

 

Philippe : Quelles difficultés extérieures t’ont gênées pour arriver à la vie que tu vis aujourd’hui ?

Sébastien : Il n’y a jamais rien eu d’extérieur qui m’a bloqué en quoi que ce soit

Pendant longtemps, je me suis défini comme un garçon timide. C’est donc moi qui avais décidé que je n’irai pas voir les gens, par exemple les filles en boite de nuit, parce-que je suis timide.
Je me suis rendu compte que moi et mes amis, on était timides parce qu’on avait décidé de l’être.
A un moment j’ai juste décidé que je n’étais plus timide. J’ai décidé que ce n’était plus moi.
Au début on ne le ressent pas tout de suite à l’intérieur, même si on se le dit de façon consciente.
En fait, je me suis rendu compte qu’on peut construire son identité comme des blocs de lego, et choisir volontairement ceux qu’on veut être.

Mes parents étaient absolument contre le fait de créer ma propre entreprise
J’avais fait des études longues coûteuses, et il est de bon ton de capitaliser là-dessus :
« Tu as fait des vraies études c’est pour faire un vrai boulot. Quelle idée de créer ta propre entreprise sans même savoir ce que tu veux vendre. »
J’ai négocié avec mon père, un an pour monter mon entreprise. Pendant cette année-là, mes parents ont tout fait pour m’aider à y arriver.

Il y a toujours une inertie quand on veut créer un nouveau projet : Les gens qui nous aiment le plus vont toujours essayer de nous garder dans notre zone de confort.
Par contre ceux qui nous aiment vraiment vont toujours nous aider s’ils voient qu’on est capables de nous aider nous-même.

J’ai des projets qui avancent très bien, d’autres qui n’avancent pas du tout.
Je ne rejette aucun de mes freins, soucis, etc… sur un élément extérieur. C’est moi qui n’ai pas correctement fait ou pensé les choses.

C’est très libérateur de ne pas reposer son destin sur des éléments extérieurs

 

Deuxième partie :

Philippe : Comment ça s’est passé à l’intérieur entre le moment où tu t’es dit que tu n’étais plus timide et le moment où tu ne l’étais vraiment plus ? : Comment tu t’y es pris pour ne plus être timide ?

Sébastien : Je ne peux pas influencer directement mon subconscient
Par contre, je peux :

    • Prendre la décision de façon consciente
    • Me forcer à être dans un environnement qui va renforcer cette croyance-là

Ce qui va déterminer la réussite, c’est de créer un système qui rend cette réussite inévitable.

Par exemple:

    • Fut un temps, je prenais 6 soirées par semaine pour faire de la salsa + donner des cours le soir dans un bar. J’étais obligé d’être en contact avec plusieurs centaines de personnes. Si à chaque fois je passais toute la soirée à danser, j’étais obligé d’être en interaction avec au moins 10 femmes.
    • Si je me dis que pour chaque conversation avec une personne que je ne connais pas, je propose qu’on se revoie, ça me force à avoir des choses à proposer. Par exemple, organiser un apéro chez moi une fois par mois, et inviter toutes les personnes que je rencontre durant ce mois. A terme, ça devient une habitude, et ce n’est plus la peine de se forcer.
    • Je fais 4 séances de sport par semaine, programmées à l’avance, avec un coach particulier qui vient à la maison : Pas possible d’y échapper. Du coup, je suis obligé d’être en meilleure forme physique dans un an, qu’un an auparavant.

C’est aussi valable au niveau professionnel :

A chaque nouveau client potentiel qui arrive, je fais systématiquement la même chose : la communication optimale

  • Je dois l’appeler une fois en début de semaine pour confirmer
  • Lui livrer le produit
  • L’appeler une fois le produit livré pour savoir s’il est content
  • L’appeler une fois de plus pour savoir s’il est satisfait

Ca devient automatique :

  • Je le mets à l’avance dans mon agenda pour chaque nouveau client
  • Je n’ai pas à me poser de question en début de mois sur comment fidéliser mes clients

L’important est de se créer un contexte qui nous force à avoir des automatismes
La force de la volonté est éphémère.
C’est comme une boisson énergisante qui ne dure pas longtemps.
Si je suis dans un contexte qui ne me laisse pas le choix, alors je n’ai pas besoin d’être motivé, je vais quand même le faire.

Troisième partie :

Philippe : Tout ce que tu as fait a dû t’apprendre des choses sur toi ?

Sébastien : C’est indispensable de bien se connaître avant de faire cette démarche.

Si je commence à créer des systèmes qui vont me forcer à faire des choses qui au final ne me correspondent pas et que je change d’avis au bout d’un mois, c’est que je n’ai pas choisi les bons objectifs.
Pour moi c’est sûr, il faut se connaître avant de rentrer dans cette démarche d’essayer d’avancer vers un objectif.

 

Philippe : Comment tu t’y es pris pour apprendre à mieux te connaître ?

Sébastien : J’ai appris à faire d’avantage confiance à mon instinct et à systématiquement y faire appel
Avant de prendre l’engagement, je vais m’imaginer dans un futur +/- proche et je vais me poser la question :

  • Est-ce qu’à ce moment-là je vais être ravi d’avoir eu cette idée et me sentir motivé pour continuer ?
  • Est-ce que je vais me maudire d’avoir eu cette idée ?

Il y a deux questions à se poser avant de commencer un projet :

  • Est-ce que ça me donne d’avantage d’énergie de penser à faire ce projet ?
  • Est-ce que j’ai d’avantage d’énergie si pense à ce qu’il se passerait si je n’avais plus jamais besoin de le faire ?

 

Philippe : Si tu avais trois conseil à donner à nos auditeurs pour apprendre à mieux se connaître et à avancer sur leur chemin de vie, ce serait quoi ?

Sébastien : Je ne donnerai qu’un conseil seulement, car ça augmente les chances que les personnes le suivent :

Chercher quel est le point limitant, à l’heure actuelle dans sa vie (personnelle ou professionnelle), quel est le goulot d’étranglement ?

  • Lire au moins un livre sur le sujet ou les 10 premières pages d’une recherche Google sur le sujet.
  • Quel système automatique créer (non basé sur la volonté ou l’effort personnel), qui aide à appliquer ce conseil, et donc à se rapprocher du résultat voulu ?

 

Si vous aussi

vous avez envie de gagner en liberté sur votre vie, de réduire ou d’éliminer l’impact de vos blocages, en changeant de point de vue dessus, cliquez sur l’image ci-dessous:

vie-libre

A travers ce guidage audio, vous serez amenés, à votre rythme et en toute sécurité, dans un état de conscience modifiée. Vous pourrez, avec vos propres images, changer l’impact de points limitant, de  croyances ou de préoccupations que vous pouvez avoir, et gagner un pas de plus en avant sur le chemin de votre évolution personnelle.

<< Retour à la page des interviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *